wattie

vivre ou survivre?

Mercredi 20 octobre 2010 à 11:33

Savez vous quand fut créée la retraite pour les salariés du privé?  ... Dans les années 40, Sous Vichy! (à découvrir dans l'enregistrement 1:1) surpris hein, alors allons nous croire que l'Etat ne peut pas financer la retraite pendant que la France continue de s'enrichir alors que Pétain a pu la créer quand la France était en pleine déroute? Non ce qui arrive aujourd'hui est une volonté politique de détruire la retraite par répartition tout comme ils s'apprêtent à le faire un jour pour la sécurité sociale qui représente un énorme marché qui fait baver le capital qui y voit d'énormes bénéfices à y faire

Samedi 28 août 2010 à 11:23

 


Tiens, encore des caravanes qui squattent le champ, ils ont réussi à pousser les grosse pierres qui bloquaient le passage. L'agriculteur va encore se plaindre.
Tiens, ils se sont branchés sur un boitier électrique pour s'alimenter en électricité; ils sont débrouillards eux.

'Tain aujourd'hui les plaques d'égout en fonte et même les couvercles des poteaux d'incendie ont disparues! J'ai failli tomber dans l'un des trous moi mais qui les a volés?

Hrroh les pauvres, parait qu'les CRS vont venir demain les expulser ...

Tiens, y  a 2 voitures avec une vitre brisée chacune avec les caravanes; 'sont tellement pauvres qui peuvent pas les réparer... Mais!... celle là..., c'est ma bagnole!! 'tain les enc....!! Mais elle est où la police?? RRRaa j'ai le cocktail qui me démange!!
 

Bien sûre et heureusement tous les gens du voyage ne sont pas comme ça, ils sont comme n'importe quelle autre personne; y a des cons et y a des bons. Mais tous les gens du voyage ne sont pas non plus de gentils nomades artiste ou artisans; faut pas s'aveugler ni de légendes ni du passé (des ancêtres martyrisés ne rendent pas leurs descendants au dessus des lois) ni se faire peur en caricature, un voyou est un voyou et doit subir la loi comme tout citoyen et s'il n' est pas citoyen il est légitime de l'expulser de la collectivité qu'il ne respecte pas.

Ce que je crains surtout c'est qu'à travers les expulsions dites sécuritaires concernant les roms (qui font d'ailleurs partie de l'union européenne) c'est surtout la pauvreté qui me semble visée. Et de ce côté, le chômage de longue duré augmentant toujours et un travail à temps plein n'assurant déjà plus la possibilité d'obtenir un toit de sédentaire, il est très probable que le nombre de SDF augmentera également. Alors je me demande si les pouvoirs politiques ne vont pas finir par rendre de nouveau illégale la pauvreté comme c'était le cas encore au 18è siècle et là c'est l'ensemble de la population française qui sera menacé d'expulsion d'un point à un autre voir d'emprisonnement.

Peace and kiss..... Mais la paix ça se paie


Mercredi 18 août 2010 à 13:43

 

 
Par étude, on sait que plus l'humain obtient du confort, plus il en redemande et ne veut pas se passer de celui déjà obtenu. Le progrès appel le progrès, aucun peuple n'a fait machine arrière de sa propre volonté.

Si financièrement tout est possible, matériellement et énergétiquement les ressources étant limitées, il y a forcément une limite impossible à dépasser dans le progrès planétaire généralisé.
Aussi la grande question est : puisque l'on nous dit que notre confort occidental est impossible à généraliser sur la planète, la mondialisation ne va t elle pas fatalement se réaliser à notre dépend, nous, occidentaux?

Si financièrement tout est possible, matériellement et énergétiquement les ressources étant limitées, il y a forcément une limite impossible à dépasser.Or, si financièrement il est possible de donner les moyens à la population mondiale d'améliorer son confort de vie, comment lui faire admettre qu'elle ne pourra jamais obtenir le nôtre et pire encore, comment accepter nous-mêmes de diminuer notre confort pour améliorer le leur?

Et il ne s'agit pas seulement de supprimer ou réduire les gadgets ou suréquipements, sûre qu'à ce niveau de grandes économies pourraient être faites dès à présent.

ET en admettant que nous fassions cet effort, il y aurait décroissance dans nos marchés intérieurs.Sauf si, justement, grâce à la mondialisation, à  cette ouverture des marchés, ce qui n'est plus vendu dans nos marchés intérieurs le sont à l'extérieur. Mais pour cela il faut qu'ailleurs ils nous achètent notre production.  Mais comment? par la force? 

Au XIXè siècle l'Angleterre, en pleine expansion industrielle, après l'avoir colonisée, détruisit tous les métiers à tissé de l'Inde  (industrie qui était alors le pivot de son économie) et  l'empêcha d'exporter son coton en Europe au profit du coton Sud américain nettement moins cher puisque encore récolté par les esclaves noirs   pour l'obliger à importer les filés et tissus anglais.

Aujourd'hui la guerre économique est généralement non militarisée et quand elle l'est, elle avance masquée. C'est l'entreprise qui offre le meilleur prix qui pénètre de facto le marché dans n'importe quel pays ou continent "ouvert"; c'est l'essence même du mondialisme.

La mondialisation a donc permis de réduire ce genre de conflit armé; surtout en Europe où justement il y a l'Europe. en contre partie, cette ouverture des marchés fait que l'entreprise n'a plus du tout d'attachement à aucun pays, seul le marché compte à ses yeux, et peut exploiter des salariés dans un pays ou continent du globe et revendre cette production à un autre.

On peut malgré tout espérer, comme Besencenot, que les salariés où le travail perdure revendiquent des augmentations de salaires.  Ainsi, ces derniers obtenus deviennent moins antisociales, moins nuisibles socialement aux régions où les salaires sont plus hauts. Mais cela n'est possible que si sa production, les salaires augmentés, se vendrait toujours.

C'est l'exemple que l'on a eut récemment en Chine où le gouvernement Chinois qui demandait l'augmentation  générale des salariés des grandes entreprises installées en Chine s'est vu devoir y renoncer face aux réactions des industriels européens et américains qui menacèrent de fermer leurs usines et entreprises installées sur le territoire chinois argumentant que si leur production chinoise se vendait c'était grâce à son coût faible rendu possible par les faibles salaires.

En même temps, si les pays consommateurs des fruits de cette production bon marché s'appauvrissent à leur tour faute de travail, à qui vendre cette production made in china? il faut donc, tout en délocalisant veiller à conserver un équilibre entre production à faibles salaires et capacité d'achat de cette même production. Un vrai casse tête dont les résultats sur les économie locales de la planète se voient sur le moyen et long terme.

Quel intérêt de bouleverser un équilibre déjà établi avant ces délocalisations massives? quel intérêt ou plutôt pour l'intérêt de qui? Le but de ces mouvements c'est toujours la recherche pour les entreprise sd'augmenter toujours plus ses marges, ses bénéfices. Comme le marché européens aboutissait à une limite de ses marges atteintes dû à des coûts de productions élevés, elles se sont dit allons produire où c'est pas cher et revenons vendre où les salaires sont plus haut. Sauf que pour qu'il y ait ces haut salaires il faut qu'il y ai du travail et du travail qui paie...

il faut donc qu'il y ai un équilibre qui permette aux pays dits riches de toujours consommer malgré la réduction de son nombre de salariés dû au nombre de délocalisations dont le but est de faire chuter le coût de production et donc celui des prix de ventes tout en augmentant les marges et donc les bénéfices des entreprises qui délocalisent.

Mais cet équilibre, il ne faut pas rêver, est limité dans le temps. Le temps pour ces entreprises qui délocalisent de pouvoir pénétrer de nouveau marchés de pays dits moins riches et donc avec une capacité des habitants pour consommer moins élevée grâce à des prix devenu plus faibles. Ainsi, au file de ce temps, les pays dits riches devront s'ajuster sur cette nouvelle économie aux petits prix et donc aux petits salaires.

C'est ainsi qu'aujourd'hui nous voyons des riches, détenteurs du capital poursuivre leur enrichissement et nous, salariés moyens ou petits salariés, nous appauvrir ou nous retrouver au chômage (chômage dont je dit toujours qu'il ne faut pas avoir honte puisqu'il est créé par l'économie actuelle dont se rendent complices les Etats et qu' au contraire il faut revendiquer un revenu du non travailleur qui permette de vivre bien avec un toit).

La conséquence de cette mondialisation du tout libéral où l'Etat s'efface face au marché global c'est que dans les pays où les postes de  travail diminuent, les caisses de l'Etat se vident
(diminution soit dit au passage qui est causée à la fois par les délocalisation mais aussi par le progrès technologique qui demande moins de postes pour autant sinon plus de production. Evolution technologique qui n'est pas un mal si, encore une fois on n'exclue pas les gens qui sont chassé du monde du travail et qu'il leur soit donner des moyens financier suffisamment élevés pour vivre bien et un toit. Sinon si le système n'est pas refuse que des non travailleurs vivent qu'il leur donne du travail avec une rémunération qui le leur permette, c'est le but constitutionnel du "droit au travail" qui n'est pas respecté).

 Ainsi, les caisses de l'Etat se vidant, ce dernier dégrade son système social alors que son besoin se fait croissant.

Ce déroulement actuel me fait comprendre la logique de Karl Marx qui voulait laisser le capitalisme faire son oeuvre à travers la mondialisation. Car, selon lui, l'issue du capitalisme ainsi libéré ne pourrait être que la révolte de masses populaires. Révolte dans les pays dits riches car appauvrissement  financier insurmontable et révolte dans les pays dits pauvres ou émergeant car exploitation inacceptable.
le problème des révolutions c'est que nous savons comment elles se déroule avec tous les espoirs qu'elles font naitre mais le résultats est souvent une marre de sang et un système qui se rétabli.

ET alors je me dis donc que la mondialisation c'est pas tout noir ou tout blanc. C'est un équilibre qu'il faut trouver. Or, aujourd'hui, cette quête de l' équilibre est confiée exclusivement aux entreprises, l'Etat se désengage de plus en plus. Et le problème est bien là.

L'entreprise ne vise pas collectif mais compétitif pour l'enrichissement d'elle même et des détenteurs de son capital. Alors peut être que le tout Etat démotive la production par moins de compétition (encore que cela soit question d'éducation). Mais au moins l'Etat, en tout cas en théorie, doit veiller au bien être de celles et ceux qu'il représente. D'où l'idée d'un Etat supranational, représentatif non plus des citoyens d'un pays mais des citoyens du monde!

Mais pour cela il faut que cet Etat soit indépendant de tout lobbies et incorruptible. Et là est bien sûre le gros problème. Car l'homme n'est pas un sage et plus il est loin plus il est difficile à surveiller. D'où la peur de cet Etat suprême, de cette mondialisation Etatique.

Mais alors, si nous refusons cette ultime tentative, il faudra assumer cette mondialisation capitaliste débridée car le capital, lui, n'y reviendra pas. Et si de toute façon nous revenions à un monde divisé de nations hermétiques, aux marchés fermés (protectionnisme), ce seront toujours les nations les plus fortes économiquement ou militairement qui feront la loi et alors ce sera le retour des nationalismes. Et il ne faut pas oublier qu'une nation forte ne veut pas dire un peuple fort ni un peuple riche; c'est comme le PIB ça... Une nation peut être forte et exploiter son peuple.

http://files.fluctuat.net/images/cms_flu/2/9/6/3/33692/40433.jpg

Vendredi 25 juin 2010 à 23:00

Vendredi 14 mai 2010 à 10:18

Tu viole ta soeur, tues ton frère
innocents peu t'importe,  tous complices
la misère pour toi c'est l'alibi du vice

ferme les yeux écoute en toi
purifie ton être, débranche toi
ou la fabrique aux désirs te perdra

misère culturelle, misère sociale
misère financière, misère affective... effective

la justice ne veut pas du sang d'innocents
nous sommes tous des rouages de la machine
  tous semblables, inutiles de nous guerroyer

le feu de ta haine n'a qu'un chemin à prendre
celui qui te mène aux commandes
mais si le courage te manque
alors quand la violence t'appelle fais toi mal, fais toi mal
alors quand le sexe t'aliène masturbe ton corps
mais si tu as faim alors mange au buffet doré


Jeudi 13 mai 2010 à 20:09

http://wattie.cowblog.fr/images/mariannesouillee.jpg

Samedi 20 mars 2010 à 8:57

Quand l'Etat vide ses caisses, toutes les solutions sont bonnes pour les remplir. Après le matraquage sur nos routes sous couvert de protection routière (tu parle comme si l'Etat se souciait de notre bien être rien que pour l'amiante dont la nocivité était connue depuis les années 30/40 nous savons ce qu'il en est...) voici que l'administration va s'attaquer à l'eau des puits.

Depuis janvier 2010 nos municipalités nous demandent de déclarer l' existence des puits sur nos terrains (et ceux qui ont une rivière?) "les propriétaires de puits doivent désormais déclarer leur installation en mairie et obligatoirement équiper le puits d'un dispositif de comptage du volume d'eau prélevé"
A quand un compteur du volume d'air respiré?

Vendredi 19 mars 2010 à 20:30

Ils courent le jour et maintenant la nuit
à l'horizon s'agitent leur lampioles
gare aux rêveurs qui flâneraient sur leur couloir
où sont les stades? nulle importance!

pas de place pour les lents
ils te chassent tu dois fuir
allées piétonnes allées promenades
les baskets chassent les galoches
quant aux chiens, pas d' liberté, ils en ont peur

ils courent le jour, maintenant la nuit
les fadas du jogging, ces coureurs en série

la cadence est mode de vie
vite! je ne vois plus
vite! je ne rencontre plus
vite! je ne contemple plus
vite! je suis invisible
je fuis la vie sous couvert de remise en forme

la course me gomme de l'autre
elle m' enivre d'endorphine et d' adrénaline
mon corps me les procure dans l' action
c'est l' euphorie à chacune de mes foulées
mais l' accoutumance agit et les courses doivent s' allonger

la performance est prétexte, le sport a toujours bonne figure
l' action a valeur de qualité mais la pensée la voyez vous?
qui s' active le plus, le sage ou l' aliéné?

Jeudi 4 février 2010 à 12:09

Les bâtisses s'écroulent il faut reconstruire
à vos dons messieurs dames
à l'affiche les sectes s'imposent
les grands de ce monde organisent
le bâtiment retrouve du marché
quelle aubaine l'économie en croissance
des caisses vides ont trouve toujours de l'argent

à vos larmes messieurs dames
aujourd'hui vos dons demain comme hier les impôts
toujours plus pour bientôt moins
reconstruire sur les ruines et demain la rediff
l'obstination fait l'homme et le biz est kalif

tout est bon même le pire
l'échiquier est bien cadré surtout ne changez rien


http://wattie.cowblog.fr/images/1263378305166.jpg
 
"La région d'Haïti a déjà connu des séismes majeurs, capables d'engendrer des dégâts significatifs : destruction de Port au Prince en 1751 et 1770, destruction de Cap Haïtien en 1842 (Intensité IX-X) accompagné de raz de marée, séismes de 1887 et 1904 dans le nord du pays avec dégâts majeurs à Port de Paix et Cap Haïtien, séisme de 1946 (magnitude 7.6) dans le nord-est de la République Dominicaine accompagné d'un tsunami dans la région de Nagua."

Alix Renaud s’inquiète de l’accroissement de l’activité sismique dans son pays d’origine. «Il y a plusieurs années que les scientifiques signalent une faille sur l’île. À chaque tremblement de terre, la situation semble s’aggraver.»

"Le séisme majeur survenu mardi en Haïti n’a pas surpris les spécialistes. La presqu’île où est construite la capitale, Port-au-Prince,...Les Haïtiens auraient  pu faire face à pire, et ce pire fait partie des futurs possibles, insiste le géophysicien, à la suite des travaux d’Eric Calais."

"Avant même d'évoquer les constructions parasismiques, reconstruire ailleurs qu'à Port-au-Prince serait peut-être salutaire.
"

http://wattie.cowblog.fr/images/6a00e5500b4a648833012876d45bb2970c300wi.jpg

Lundi 11 janvier 2010 à 11:37

Samedi 26 décembre 2009 à 13:21



Quel spectacle que la guerre! Quel beau sujet pour les nostalgiques! Quel beau sujet pour les braves, pour les patriotes de tout poil autant que pour les assassins, les voleurs, les violeurs.

Tourbillon de la vie. Quand l'homme s'emballe et n'a plus d'autre choix que de s' empaler. aux veuves les enfants survivants. Aux veuves et aux traumatisés les larmes pour pleurer, aux décideurs las armes à réparer. La machine tourne et s' entretien. les échecs brûlent les mémoires et le temps réveille les abattoirs. rien n'y fait, par fatalité ou par nature, les pouvoirs finissent toujours par rendre fou.



Lundi 21 décembre 2009 à 13:43

Mardi 15 décembre 2009 à 8:53

http://wattie.cowblog.fr/images/h2016398441248946591.jpg

Dimanche 29 novembre 2009 à 12:58

Lundi 8 juin 2009 à 11:45


 
Malgré le film Home et tous les rapports qui nous alertes sur l'état de notre planète l'écologie n'est pas arrivée en tête en Europe pour ces élections des eurodéputés. Une touche d'espoir en France ou le rassemblement Europe Ecologie arrive quasiment deuxième (mais qui n'a pas rassemblé un quart des citoyens). Je ne sais pas si je dois garder l'espoir ou me dire que nous crèveront bien de nous mêmes. Les scientifiques estiment qu'il nous reste 10ans pour réagir pour stabiliser l'état de notre environnement, je dis stabiliser car ils affirment également que nous ne retrouverons jamais le climat d'hier. Nous ne pouvons qu'agir pour que ce qui n'est pas encore détruit par l'homme soit conservé.

Le parlement européen malgré tout va pouvoir bénéficier d'un groupe conséquent de députés européens grâce à un petit sursaut de vote écologiste, j'espère qu'il ne s'agit pas d'un feu de paille et  que le réveil va perdurer et surtout va s'emplifier.

Par contre ce qui me pousse à désespérer c'est de voir que le vote capitaliste est en Europe majoritaire alors que ce système  est la principale cause de la crise sociale et écologique mondiale, du tout économique plutôt que du tout humain. Même un Berlusconi a remporté la majorité des votes en Italie, De Gaulle aurait il vu juste? Serions nous des veaux?

Vendredi 22 mai 2009 à 13:51

A l'heure où les politiques suivent les consignes des maisons de disques et leurs artistes salariés, des artistes  libres et indépendants de talents, boycottés par les marchés de masse, mettent en ligne gratuitement leurs oeuvres. C'est le cas ici du groupe TAT.
La loi contre le téléchargement n'est pas là pour protéger les artistes mais seulement les marges des maisons de disques. Ces majors qui s'engraissent sur le dos de leurs musiciens et chanteurs.
L
'art ne doit pas vivre d'argent mais de passion voir de conviction, ce n'est pas un métier, enfin c'est mon opinion qui je le sais, surtout à l'heure des stars ac et autre nouvelles stars, énerve ceux qui voudraient vivre de leur art. Pour moi la professionalisation de l'art (et pas seulement de la musique) ne peux que le pervertir. sinon plus que d'artiste il faudrait parler d'artisans.

  

Dimanche 19 avril 2009 à 17:32

http://wattie.cowblog.fr/images/urne.jpg

  La loi du 19 décembre 2008
n'autorise plus ni un partage des cendres, ni la conservation d'une urne au domicile d'un particulier.
Vu la non rétroactivité de ce texte de loi, les familles ne sont pas dans l'obligation de restituer les cendres déjà conservées à cette date au domicile.
Cette législation restrictive pour le devenir des cendres a été votée dans l'urgence et sans réelle concertation, celle-ci atteint fondamentalement la liberté des individus (source: la crémation).

Je pouvais comprendre que l'on ai pas le droit d'enterrer ses proches dans son jardin, ne serait-ce que par mesure d'hygiène. Mais je ne vois pas où l'Etat trouve un problème avec les cendres recueillies dans une urne la crémation encadrait déjà parfaitement ce procéder. Le couple amoureux mais non marié n'est déjà pas reconnu par les officiels. Mais à présent, on peut se demander s'ils respectent les sentiments affectifs tout court...

ET pourquoi avoir décréter cette loi sans information ni débat public? Un référendum aurait au moins pu être organisé; il s'agit tout de même du plus intime de nos vies.

Dimanche 18 janvier 2009 à 12:12

Les Etats Unis D'Amérique du Nord se fouttent bien de la justice dans le monde, ce sont déjà leurs usines qui ont armé Hitler. Alors comment croire à ses discours qui ont justifiés leur guerre en Irak et aujourd'hui ceux concernant l'Iran. Idem pour Chavez et Cuba. Ils ne peuvent pas supporter de voir des peuples choisir d'autres voies que le capitalisme et se libérer d'eux. Quant au conflit israëlo-Palestinien, rien ne pourra être réglé tant que Washington soutiendra obstinément Israël et votera toujours contre tout projet des Nations Unies de condamner les agissements guerriers d'Israël. Et pendant ce temps les blocus contre la Palestine et Cuba se poursuivent...
Qu' Israël cesse de se justifier toujours par la Shoah, les juifs n'ont pas été les seules victimes du nazisme mais ils sont les seuls à toujours s'en revendiquer tout en exerçant des politiques conflictuelles pour ne pas dire pire. Peut on dire aujourd'hui qu'Israël est un pays démocratique où  les citoyens y vivent tous égaux?


Israel: Ce que tout le monde en pense... Lui, il l'a dit !!
envoyé par siboz

Israël, les origines, une cause humanitaire ou politique?


Déjà en 1967...

Lundi 29 décembre 2008 à 15:07

http://wattie.cowblog.fr/images/siteon114100x100100x100.jpg

  

 
http://wattie.cowblog.fr/images/e6zx1f.jpg  Un pays sans armée? Mais c'est impossible! Il faut bien pouvoir se défendre en cas de guerre tout comme il faut bien dissuader d'éventuels agresseurs de nous faire la guerre par une force de frappe toujours plus puissante comme le nucléaire! Je me souviens de ce que m'avait dit un policier municipal quand je m'occupais d'une association des jeunes genre salle de quartier/MJC "j'ai la possibilité de porter une arme pour exercer ma fonction de policier municipal. Mais je préfère ne pas en avoir car ainsi, le dialogue est plus facile, moins tendu". C'est comme un voleur s'il sait qu'un lieu est protégé par des hommes armés, il tuera sans sommation, de peur d'être tué lui-même. Alors que s'il sait que le lieu est surveillé par des personnes sans arme, il évitera de tuer.

Aujourd'hui nous voyons bien que même le nucléaire n'empêche pas les guerres sur la planète et qu'un jour inévitable parviendra où le nucléaire se propagera jusque dans les mains de terroristes, soldats interposés, tels des mercenaires bénévoles, envoyés par un pays pour mener la guerre à un autre sans se déclarer.

Plus que de s'armer, pour avoir la paix il faut que la justice règne et que la misère disparaisse. Etre le plus fort ne favorise en rien cet idéal car, on le sait, la loi du plus fort ne créé que la violence, et l'injustice. Et la paix ne peut pas naître par la violence.


Mais pour cela, il faudrait que les écoles apprennent la solidarité et le travail en équipe plutôt que l'élitisme et le chacun pour soi. L'ambition mène souvent à l'insatisfaction permanente, elle nous éloigne souvent du bonheur, des choses simples de la vie réelle.

Bien sûre il y aura toujours des êtres mauvais et malveillants aussi la police sera toujours indispensables ainsi qu'une armée internationale comme l'ONU.

http://wattie.cowblog.fr/images/image005.jpg
 

Dimanche 30 novembre 2008 à 16:17



30% du tabac consommé en Europe est de production européenne, le reste est importé. La production de ces 30% est subventionnée par l'Europe depuis 1970! Cette subvention  (1 milliard d'euros) représente 80% du revenu total des cultivateurs de tabac.

Comme huit grands pays européens producteurs de tabac, un secrétaire d'Etat français défend  qu'il le soit toujours ainsi pour soutenir les agriculteurs qui cultivent le tabac.
D'un côté on taxe le tabac pour réduire sa consommation de l'autre on finance sa culture. Les politiques au pouvoir veulent-ils vraiment que l'on arrête de fumer?  Si plus personne en Europe ne fumait, que proposeraient ils à ces mêmes agriculteurs?

 Ce système est en total contradiction avec l'article 152 des directives pour la santé publique: "assurer une protection pour la santé humaine". Je ne m'en étonne même pas quand je vois ce que l'Europe a fait de la liste qui désignait tous les ingrédients chimiques nocifs pour la santé . Ces ingrédients qui auraient dûs être interdits ont finalement été pour la plupart autorisés à la production/consommation sous la pressions des lobbies industriels.



A noter qu' une
subvention sécurité (à hauteur de 80% des coûts HT) est versée  également aux débitants de tabac.


Pour celles et ceux qui n'auraient pas encore compris



Et l'on ose nous dire qu'il n'y a pas d'argent pour
lutter contre la misère

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | Page suivante >>

Créer un podcast