wattie

vivre ou survivre?

Vendredi 29 janvier 2016 à 16:34

 
 
 
famille ou pas famille, tu ressens seul ton grand vide
 
 
les conseillers ont des bornes étrangères à ta vie

 
leurs visions te sont autant distancées qu'un né sourd te parlant musique

 
familles ou pas familles ton existence ne peut se partager qu'avec l'unique
 
 
dans la vie nous mourrons seuls

Jeudi 6 août 2015 à 20:22

Cette colère me ronge, le deuil est un poison
il diffuse l'amertume née de ma douleur silencieuse
il me décolle du monde comme la morphine insidieuse
pour me crasher en plein vol, au milieu du désert
aucun miracle, peste mirages
aucun remède, pas même de modèle
juste survivre ou renaître
loin d'avoir fait pause, le temps m' a dépassé

Lundi 18 février 2013 à 20:22



Mardi 22 février 2011 à 20:11

quand ça va pas
qu'il est trop dure de vivre face
je fume la verte
elle me donne la distance
me brouille les fréquences
plus besoin de résistance
je vais flottant dessus les flots
plus de heurt avec les maux
l'anesthésie pour le repos
de mon corps, de mon esprit
je vais flottant dessus les flots

sans mot dire je distance les maux
mais combien le corps va t il tenir?
toute chose exige un prix
un revers du décors dont il faudra partir
partir et revivre en face
jusqu'à trop mal et encore s'enfuir
aller fumer la verte et ainsi
de parenthèses sans fin
va la spirale de l'oubli qui ne viendra pas

Dimanche 26 décembre 2010 à 16:30

Pieds nus, le zippo à la main gauche
pieds nus, que l'image ne soit pas fausse
tapis rouge au sol, de ses fibres l'essence s'envole
me monte à la tête et entre ouvre la fenêtre

pieds nus, je m'avance vers le cercle de cendres
à son centre trône un tabouret de bois à 3 pieds
pieds nus, une dernière pensée d'espoir, pouvoir la retrouver
un pied, deux pieds, me voici dessus, droit

la corde, telle une auréole, flotte au devant de moi
je la saisie, telle un calice et l'ajuste à mon propre coup
une dernière onde de Fauré avant de m'élever
puis fais de mon pied chuter le tabouret

le zippo tombe et enflamme le sol imbibé
juste le temps de sentir la chaleur et je parts

à défaut de savoir pour nos âmes
sûre que nos cendres seront désormais bien là réunies à jamais

Samedi 16 octobre 2010 à 13:21

Je fais des choses
je passe à autre chose
je repense aux choses
je fais d'autres choses
je poursuis des choses
d'avant en arrière je mène mon avancée
et malgré l'envie fugace de tout stopper
de souffrances en réjouissances, j'avance


DERRIDA (LE DEUIL)
envoyé par MELMOTH. - Regardez plus de films, séries et bandes annonces.

Samedi 7 août 2010 à 9:25

http://www.cgjung.net/publications/images/cg-jung-ou-l-experience-du-divin.jpg


"Je ne crois pas je sais"

Jung, le trait d'union entre mysticisme et psychanalyse.  Jung se désole de voir ces croyants qui se "contentent de suivre aveuglément les dix commandements de l'ancien testament sans chercher à les comprendre et ne vivent pas la foi dans leur coeur". Pour Jung, "la vérité religieuse est un contenu de l'âme et non une relique abstruce du passé". Lui ce qu'il veut c'est une foi ardente et vivante il veut la vivre au plus profond de lui même il ne veut pas de dogme inconditionnel il veut ressentir le divin. Comme tout scientifique qu'il a été, comprendre a toujours été pour lui le mot de la fin. Toute sa vie il tentera faute de pouvoir prouver l'improuvable. "J'ai fait des expériences inexprimables, secrètes car on ne peut jamais les dire exactement et que personne ne peut les comprendre ..., un secret à la fois vivant et merveilleux" "nul ne peut comprendre ces données tant qu'il ne les a pas lui même vécues". A propos de Dieu il dira "je ne crois pas je sais"

En plus de ses "visions"  qu'il a dès son enfance,
de ses expériences vécues au court de ses pratiques thérapeutiques et des phénomènes de synchronicité Jung vécu vers la fin de sa vie
l'expérience de la mort imminente (ou NDE) où il sorti de son corps et vécu ce qu'il appel l'individuation; la rencontre du soi, sa nature éternelle. Ce fut la réalité de l'âme et de la psyché. "Ce qui se passe après la mort est si infiniment grandiose que nous ne pouvons pas le concevoir." "la vraie vie est au-delà de notre existence terrestre provisoire". Jung fut d'ailleurs très déçu que son corps reprenne vie; "sur terre, il se sentait comme dans une prison, chaque homme enfermé dans la caissette de son petit moi,soumis aux médiocres désirs.Il en voulait à son médecin de l'avoir arraché à la béatitude céleste qui lui était offerte."


Quelques passages du livre

"l'ancienne psyché vient d'une constellation d'engrammes,des archétypes jaillis de la nuit des temps et fixés dans les gènes de l'ADN" "la psyché est une entité autonome, et pas seulement une machine à produire de la conscience."

parlant de son père pasteur mais qu'il aurait pu dire de tant d'autres dits religieux "quand il prêchait ce qu'il disait sonnait fade et creux comme une histoire racontée par quelqu'un qui ne la connaît que par ouïe-dire"
"Le temple devint pour moi une source de tourment, car on y prêchait Dieu sans pudeur. ... On vous force à croie à ce Mystère ineffable, en vous menaçant de l'enfer. Or le Mystère ne relève que de la certitude intime." ... "les gens paraissent avaler sans réfléchir toutes les contradictions". ... "POur lui la religion n'est pas uniquement une adhésion à un système complexe et intangible de rites et de croyances dogmatiques, mais d'abord un acte personnel par lequel un homme établit sa propre relation à Dieu".

"Il respectait les végétaux, qu'il se refusait à arracher pour les faire sécher, car ils sont des êtres vivants qui n'ont de sens que s'ils fleureissent; une pensée de Dieu".

A propos de Nietzsche
"IL n'était pas athée. Son affirmation provocatrice: Dieu est mort ne concernait que le Dieu des religions du Livre, et notamment le protestantisme qui l'avait marqué, le Dieu juif de la crainte, le Dieu vengeur qu'il estimait inventé par les prêtres pour contraindre l'homme à une morale qui le coupait de la vie."

 
"Le rêve essaie de nous dire quelque chose, il faut l'écouter"
 
 
"lorsque la libido est bloquée par un refoulement entraînant une dépression, on peut restaurer la fonction de réalité, en un mot l'énergie vitale, grâce à diverses activités : la sexualité, certes, mais aussi l'art. Le secret de la réussite vitale est la libération de la libido par ces divers canaux."

A propos de Freud:
"La névrose de Freud venait de son athéisme. ... La théorie sexuelle n'était qu'un prétexte pour assurer l'autorité personnelle de Freud, son désir de puissance qu'avait dénoncé Adler... Réduire la religion à un besoin sexuel, c'était soi-même se prendre pour le messie."

"... Ce qui vient de l'inconscient n'est pas uniquement personnel, mais peut surgir d'un ailleurs collectif inimaginable"
"Il existe dans l'âme des choses qui ne sont pas faites par le moi, mais qui se font d'elles mêmes et qui ont leur vie propre. C'était la confirmation de l'inconscient collectif, cette psyché autonome au coeur de notre psyché personnelle"

"Je dis qu'il faut être voyant, se faire voyant. Le poète se fait voyant par un long, immense et raisonné dérèglement des sens. Toutes les formes d'amour,de souffrance, de folie. Il cherche lui-même"
 
 

"Ferme les yeux et tu verras"


 
 
"L'individuation exprime le processus biologique,..., par lequel toute créature vivante devient ce qu'elle est d'emblée destinée à devenir"
"En général, l'individuation devient possible dans la deuxième moitié de sa vie, la première étant accaparée par le moi suractif"
"En tant que chemin de la sagesse et de la totalité, elle peut devenir un but de l'existence"
"Le moi reste présent et actif, il garde la responsabilité de l'action, sinon on part à la dérive"
"Le corps de diamant, nous l'avons dit, c'est le soi, image de Dieu en l'homme, Dieu étant la puissance créatrice de l'Univers."
"Le méditant s'il n'est pas attentif, peut manquer le Soi de deux manières : l'assoupissement ou la distraction. Tous ceux qui ont pratiqué la messe savent de quoi je parle".
"L'âme est une entité aussi réelle que le corps... corps et esprit ne sont pour moi que des aspects de la réalité psychique.L'expérience psychique est la seule expérience immédiate.... La pensée nous ouvre les voies de la divinité"

"Dans la société patriarcale de son époque, il (Jung) révolutionnait l'idée que l'on se faisait de la femme. Il prônait l'égalité par la complémentarité du masculin et du féminin... nOn seulement il avançait cette théorie mais il la mettait en pratique en incitant les femmes de sa vie à devenir analystes. ... Aujourd'hui encore les femmes psychiatres junguiennes ne se comptent plus."
"Jung demeurait formel sur ce point : La femme devait se libérer, égale à l'homme, bien que différente de nature."

 
 
Vivre en harmonie avec ce qui est éternel, la nature

 
 
 
"Il éprouvait surtout un besoin intense de solitude au coeur d'une nature préservée, placée sous le signe de l'eau"
"Il se ressourçait ... comme répandu dans le paysage et dans les choses; et il vivait lui-même dans chaque arbre, dans le clapotis des vagues, dans les nuages, dans les animaux et les objets"
"La perte de nos racines a créé un vide dans notre civilisation et pourtant l'évolution est inévitable, comme inscrite dans nos gènes. Nous sommes jetés dans une cataracte de progrès, elle nous pousse vers l'avenir, avec une violence d'autant plus sauvage qu'elle nous arrache à nos racines"
"Le mal des temps modernes est la perte de la foi, la course aux biens exclusivement matériels, l'hypertrophie du moi, le rationalisme scientifique oublieux de ses sources".

"La souffrance humaine demeurait pour le docteur Jung une préoccupation essentielle"
En Orient, on cherche à s'en débarrasser en y renonçant. En Occident, on utilise des drogues. Mais la souffrance doit être dominée et onne le peut qu'en la supportant.Cela, nous l'apprenons seul à travers lui.en disant cela, il me montra le crucifix."

"Jung ne pratiquait aucune religion"... En revanche il était fier de ce "mysticisme" dont Freud le gratifiait ironiquement."
"Dans les choses de Dieu, l'homme doit se taire et non émettre des affirmations arrogantes sur ce qui est plus grand que lui"
"Je suis le premier à avoir signaler l'importance éminente de la religion et à avoir établi un rapport entre psychothérapie et religion"
"Jung avait constaté très tôt que l'âme crée des images à contenu religieux, qu'elle est religieuse par nature"
"A la question pourquoi l'homme a t il toujours été religieux? IL répondait des facteurs numineux forment l'essence de l'intellect humain et de la vie émotionnelle. Toute sa vie confirmera ce constat, qu'il s'agisse de sa pratique thérapeutique, ou de ses expériences intérieures personnelles. c'est pourquoi la fonction religieuse est chez l'homme aussi naturelle et importante que la fonction sexuelle".
"L'homme qui n'est pas encré dans le divin n'est pas en état de résister à la puissance physique et morale qui émane du monde extérieur. Il a besoin de son expérience intérieur, de son vécu transcendant."

L'Européen s'est, par son évolution historique, tellement éloigné de ses racines, que finalement son esprit s'est divisé en croyance et connaissance. L'Européen a une science de la nature mais il sait peu de chose sur sa propre nature".

"Longtemps il demeura au contact d'Emma (sa défunte femme) dans le silence audible, un sentiment ineffable de proximité au delà de la mort .
"Soit on est pour ainsi dire entrainé dans la mort, soit, à l'inverse, ce poids nous charge d'un devoir que l'on doit remplir dans la vie. Une partie du défunt est comme passée dans la vôtre et vos oblige à accomplir quelque chose. On accomplit par là la mission reçue du mort".

"Le doute et l'incertitude sont les inévitables composantes d'une vie complète"

Lundi 2 août 2010 à 20:33

Tour à tour les jours se font nuit
tour à tour les nuits se font jour

demain l'amour et puis la mort
aujourd'hui je suis seul je suis raccord
s'en suit l'ennui on est d'accord
demain l'amour et puis la haine
aujourd'hui seul je suis raccord

tour à tour les jours se font nuit
tour à tour les nuits se font jour

vivre seul n'est pas choisir
y a des deuils et du maudire
vivre seul est mal choisir
y a des absences qui font pourrir

tour à tour vient la vie
Dieu sait où elle finie
tour à tour tombent les morts
Dieu sait qui monte à bord

pour le bien pour le moins
d'actions en réactions
je suis le temps sans illusion

Lundi 2 août 2010 à 20:27

La mort de l'être aimé n'est jamais préparée
même de la pire des maladies
on pense qu'elle va guérir
jusqu'au bout on se le dit
du coup la perte est brutale
irrattrapable, la scène n'est pas rejouable
et je vais et je viens
sitôt distrait, sitôt atteint
sitôt distrait, sitôt éteint

Vendredi 11 septembre 2009 à 9:22

http://wattie.cowblog.fr/images/x1pcjqddVOWRn6cUy891B8uJjbVT2wt08V4b0YWIrvry6kzQi34d2kAVd9CKruDqBPUY96dNC1rDjlrGN0OUPHy57KXBmHzQK8koU7L6TFzm4Rxe4Zp1czzRKOzXEx3.jpg
Se chercher se trouver
se faire confiance se donner
une extase puis un doute
nos pensées se font joute
c'est la vie qui va
comme une mer déchainée
le coeur aux abois

dieu sait mais pas moi
quelle est ma voie
je ressens puis ne sais plus
les relents de mes nuits me font perdre la vue

de toi de moi
la chance ou pas
de qui de quoi
cette rencontre là

http://wattie.cowblog.fr/images/nu36yu1r.jpg

Mardi 1er septembre 2009 à 11:26

http://wattie.cowblog.fr/images/dyn006original562422pjpeg2616023bf3f84bd1cd4e50ba08d4c88be403ecb.jpg
L'équilibre est fragile comme la vie
un drame et la foi nous quitte
mais celui qui s'accroche retrouvera la voie
ne jamais éteindre la lumière quoi qu'il arrive
quoi qu'il en coûte le doute est possible à condition de chercher toujours

ne jamais s'abandonner à l'ombre, jamais
elle est comme la hyène ou ces vautours qui attendent notre chute
le ciel ne peut pas toujours sauver mais il veille toujours à nous guider
sois bon et sache l'entendre, la vie te sera meilleure

Samedi 15 août 2009 à 6:56

http://wattie.cowblog.fr/images/deuil.jpg


Mon coeur est serré
serré d'amour, serré de peine
d'amour au delà et d'amour naissant
étrange situation, une guérison qu'on ne voudrait pas

peur d'oublier, peur de se tromper
écouter son corps et non sa tête
et ce battement de pouls qui m'entête

fondre de larmes ou bien de joie
parfois les deux et c'est troublant

mon coeur est serré
serré d'amour, serré de peine
un amour est au delà, un autre est bien naissant
y a t il un lien? que faut il faire?

j'écoute, ressent
et bien que peur ayant, me laisse aller

me calmer me calmer me calmer

http://wattie.cowblog.fr/images/Monamour-copie-1.jpgA Rose, à Isa

Mardi 11 août 2009 à 20:41

http://wattie.cowblog.fr/images/goth8412.jpg
Elle est partie mon ami
mais dis toi qu'tu la r'verras
elle est partie mon ami
mais dis toi qu'tu la r'verras

dans les étoiles ou la mer
qui le sait, qui le sait?

mais à présent tu dois vivre
et c'est ici et maintenant
mais à présent tu dois vivre
et c'est ici et maintenant

pas les étoiles ni la mer
mais bien ici sur terre, même si l'enfer

elle est partie mon ami
mais dis toi qu'tu la r'verras
elle est partie mon ami
mais dis toi qu'tu la r'verras

et si demain tu souris
dis toi bien qu'elle aussi

et à présent tu vas vivre
car c'est ici et maintenant
c'est à présent que tu vis
quant à demain tu verras bien

et le bonheur suit son chemin
il est la flamme que nul n'éteind

elle est partie mon ami
mais dis toi bien qu'tu la r'verras
elle est partie mon ami
mais dis toi bien qu'elle déjà là



Lundi 6 juillet 2009 à 21:42

le deuil est une demi mort
on ne refait pas sa vie
on la surmonte

il n'y a pas de récréation
au moindre relâchement la vie vous reprend

vivre n'est pas jouer
ceux qui le disent sont des gens foutre
sans principe et conduisent au chaos

la vie est à prendre au sérieux
il faut en faire une oeuvre intègre
dont le graal serait sa moitié

Vendredi 29 mai 2009 à 13:51

http://wattie.cowblog.fr/images/rad85cfe-copie-1.gif
La création de Résonance Spirituelle a été entièrement guidée par nos amis invisibles.
 
Nos objectifs sont multiples :
Notre priorité est d’aider bénévolement et gratuitement les personnes en difficultés.

http://wattie.cowblog.fr/images/kardec1-copie-1.jpg
Reynald roussel, médium depuis l'âge de cinq ans, Reynald Roussel nous fait partager son expérience au cours de conférences qu'il donne à Paris et en province.
Il a également publié plusieurs ouvrages.
Il aide les personnes dans le deuil et explique qu'il y a une vie après la mort, que les contacts sont possibles.
Extraits vidéos d'une de ses conférences

Sondage de l'association voix de l'autre monde

Merci à Marie et Sharlenn pour m'avoir transmis ces liens

Samedi 28 mars 2009 à 11:34

Longtemps tu as recueilli le malheur d'autrui
à écouter leurs doutes, leurs chagrins, leurs douleurs
à écouter, analyser,conseiller tu t'es donné
donné tout en silence
car en toi le puits était trop profond

et puis parler à quoi bon
les choses en toi ne concerne que toi
et l'extérieur est trop souvent vicié
la jalousie, l'incompréhension, les trahisons
comment s'y confier?
qu'ils se livrent, je tenterais toujours de les aider
mais moi je vous crains

et puis la mort a fauché mon amour
ma libératrice au grand coeur
celle qui m'avait ouvert de sa fraicheur, de son esprit saint
mon âme soeur arrachée, je n'entends plus rien
tout en moi est saturé, l'analyse est brouillée
la compassion m'est impossible

du silence pour ma raison
juste envie de vide
y déverser mon moi
me vider enfin
effacer toute trace
histoire à zéro

Renaître ou disparaitre

Samedi 3 janvier 2009 à 12:53

Ce week end d'avant noël, je suis allé chez un ami à José, en Normandie, il s'appelle Laurent (un de plus!). Il habite dans un chalet sur un grand terrain boisé, cerclé d'une rivière.

Il vit seul avec sa fille de 12 ans, Ambre et son chien, Qui (!). Ce soir là Laurent recevait un autre ami, Georges (décidément, mais ce Georges là est plus sage) qui revenait d'un séjour en Chine. De les avoir rencontrés m'a apporté beaucoup de bien et m'a apaisé un bon moment. Ambre est très vivante et sa vitalité s'est répandue dans toute la pièce, le fait qu'elle soit chez les scouts doit y être pour beaucoup. Laurent, comme tu peux t'en douter, aime la nature et s'efforce d'atteindre la maitrise de soi, il s'intéresse au monde spirituel. Par ailleurs, il chine beaucoup et son chalet est plein de trouvailles qu'il a accumulé. Avant le numérique, il était photographe en freelance, une bonne part de ses trouvailles doivent venir de ses nombreux voyages.

Au lendemain de cette soirée, Laurent a voulu que je lise à voix haute un passage de son livre de chevet, je ne me souviens plus du titre il faudra que je redemande à José (c'était le prophète de Khalil Gibran). Le passage parlait de la mort ou plus exactement des personnes chère que l'on perd. J'étais intimidé à l'idée de me lancer, tu me connais ;°( et pourtant j'ai pu lire sans complexe et de façon claire. Je comprends ce qu'il veux me transmettre, je le sais d'ailleurs déjà au fond de moi. Mais de le vivre ce n'est vraiment pas simple, et loin d'être inné. Le passé parfois me surgit à la mémoire sans même que j'y pense à l'avance. Il ne suffit pas de vouloir poursuivre sa vie, de vouloir aller de l'avant pour aller bien ou mieux.

De t'avoir perdue sur Terre a provoqué en moi plus qu'une perte. Je ne souffre pas de ce que nous ne vivrons plus mais de ce que nous ne vivrons pas. C'est perturbant de se voir vivre malgré la mort de sa moitié. Il y a de quoi perdre le sens de la vie. On en vient à se demander à quoi bon après s'être rebellé à demander pourquoi.

Pourtant nous savons malgré tout, la vie étant toujours en nous, qu'il faut nous relever, ne pas nous apitoyer sur nous-mêmes, aller de l'avant!

Oui, je le sais mais tout de même, ceux là mêmes qui nous encouragent de paroles à ce que nous refassions notre vie, sont-ils eux-mêmes prêts à nous voir redevenir heureux? Et ceux là même qui oseraient juger, savent-ils distinguer le bonheur de la douleur, savent-ils déceler une souffrance derrière un rire?

Comme on vit en couple, il faut vivre son deuil en se protégeant des yeux du dehors. Rares sont les personnes qui souhaitent sincèrement le bonheur de l'autre.

Tequila est parti deux jours après cette soirée; avant cette nouvelle année, ce nouveau chapitre de ma vie. A présent, plus personne ne dépend de moi, excepté ma mère, sentimentalement. Si j'étais sûre et moins trouillard, je pourrais presque vous rejoindre. En même temps, je suis aussi là parceque je vais encore de l'avant, malgré mes peines et mes tourments. C'est ainsi que j'en ai conclu qu'un deuil ne finissait jamais et que je vivrai avec malgré tout.

A bientôt tout de même.

Samedi 18 octobre 2008 à 18:00



Vouloir croire


Toutes les nuits qui tombent
et les jours qui se lèvent
je veille à déceler
un signe venant de toi
quand pourrais-je le voir

Vouloir croire
Vouloir croire
Vouloir y croire

Toutes ces nuits qui tombent
et ces jours qui s'achèvent
plus le temps s'écoule
et plus je ne sais rien

Esprit-es tu là?

Pour ces nuits qui tombent
et les jours qui se lèvent
je lève la tête
 l'avenir est lumière

Naître et mourir, naître à nouveau
Progresser sans fin
 

Lundi 4 août 2008 à 21:00


Découvrez Psykup!


Si tu vas au delà de la vie
tu verras combien on oublie
le vrai sens de celle-ci

<< Page précédente | 1 | Page suivante >>

Créer un podcast