wattie

vivre ou survivre?

Mercredi 18 août 2010 à 14:14

 
 
Comment va t il?
Il va comme une mère qui, ses cadavres, digères. Il est nauséeux et ne bouge plus d'un cil. Ses enfants, il les a voulus indépendants. Mais il désespère devant ce qu'ils sont à présent.
Il pourrait tout changer?
Mais pour quoi faire? Le libre arbitre est capacité sévère. La liberté doit s'assumer. Tu agis, tu en récolte les fruits. Faire table rase et tout recommencer en supprimant la liberté?
Ce ne serait plus l'humanité. Alors il désespère.
Il prit lui-même que ses filles et fils se ressaisissent

http://idata.over-blog.com/1/00/53/17/Decoration/dieu039.gif

Mercredi 24 mars 2010 à 11:13

Sur les ailes de mon cheval
je surf sur le chant des étoiles
que l'air est frais dans la nuit
à l'extinction du bruit, de la folie des hommes petits

anywar in the sky, je fly in the pax
que j'aime la nuit où le monde semble ouvert
je serais nu que ça n' me gênerait guère
sur les ailes de mon cheval blanc, je fly everywhere
ni frontière ni galère, un monde libre et charmant

rejoinds les étoiles, fly in the night

à minuit les âmes pures éclairent le chemin
fly in the night, and see

ni veau d' or, ni malin,  j'aimerai toujours le bélier
juste nous et les saints
entre nous le sablier

respire le bon air, inspire le refrain
anywar in the sky, fly in the pax
in memorium Deus

Vendredi 19 mars 2010 à 20:30

Ils courent le jour et maintenant la nuit
à l'horizon s'agitent leur lampioles
gare aux rêveurs qui flâneraient sur leur couloir
où sont les stades? nulle importance!

pas de place pour les lents
ils te chassent tu dois fuir
allées piétonnes allées promenades
les baskets chassent les galoches
quant aux chiens, pas d' liberté, ils en ont peur

ils courent le jour, maintenant la nuit
les fadas du jogging, ces coureurs en série

la cadence est mode de vie
vite! je ne vois plus
vite! je ne rencontre plus
vite! je ne contemple plus
vite! je suis invisible
je fuis la vie sous couvert de remise en forme

la course me gomme de l'autre
elle m' enivre d'endorphine et d' adrénaline
mon corps me les procure dans l' action
c'est l' euphorie à chacune de mes foulées
mais l' accoutumance agit et les courses doivent s' allonger

la performance est prétexte, le sport a toujours bonne figure
l' action a valeur de qualité mais la pensée la voyez vous?
qui s' active le plus, le sage ou l' aliéné?

Jeudi 25 février 2010 à 11:49

Tendance à la solitude
exile des paroles où le silence est d'or
je tourne l'échine face à la foule
pas le courage d'affronter les écarts du dehors

seul à soi même développer qui l'on est
sans intrigue ni mensonge
manque juste le sexe et l'amour
doux liants de la vie

le reste est discours et illusions
trahison des un(e)s baratin des autres
au diable l'uniforme je  suis qui je suis

ni travail ni patrie enfin juste l' impératif
l'action vitale et solidaire
contradictions pas tout à fait
respect du collectif impératif
liberté individuelle impératif

je suis seul et avec eux
ma liberté est solitude
confusion du survivre

http://wattie.cowblog.fr/images/007.jpg

Vendredi 1er janvier 2010 à 12:06


s
uivre les rails
bien confortable automatique
je voyage en 1 tour de clic
vivre et laisser faire
sauter les barrières
je rêve et je débraye
cause toujours je n'entends rien
file en aiguille je double en anguille

I am solo j' suis mon zorro
guerre planétaire sauver ma peau
double zéro très peu pour mon égo

cherche hors la bible la vérité
cherche hors la loi l'humanité

pauvre cowboy le sang ça tache
et le pétrole noirci la neige
cause toujours je n'entends rien
je rêve et je débraye j'attends la fin



Samedi 12 décembre 2009 à 14:00

http://wattie.cowblog.fr/images/beingyourself.jpg

Ok je vois faut tout lisser
ok vos ordres je vais m'raser
raser l'visage raser la tête
paraître honnête vaut mieux que l'être

faut rien qui dépasse pas une mèche
ni de cheveux ni de chemise
papiers bien rangés vocabulaire ordonné

ok je vois faut tout lisser
du bon cirage pour effacer
faire des mirages rien à cirer
paraître honnête vaut mieux que l'être

et tu verras le bon costume donne le bon siège
les singes à leur place
les masses mangent les bananes

c'est toi qui dit c'est moi qui fais
et la marmotte mange le chocolat


Mardi 4 août 2009 à 17:48

http://wattie.cowblog.fr/images/h2016350041248630141.jpg

 Au Soudan où la charia fait la loi, une femme s'affirme pour sa liberté et celle de toutes les femmes.

  Lubna Ahmad Hussein et 12 autres femmes, malgré leur voile porté, ont été arrêtées pour tenue indécente à cause de leur large pantalon. Lubna ahmad, journaliste, qui travaille aussi au service de communication pour l'ONU dans sa section du Soudan, veut comparaître devant les tribunaux soudanais pour tenter de faire supprimer l'article 152 qui a permis leur arrestation. Elle veut dénoncer devant la justice que cet article ne respect ni la charia ni la constitution du pays et qu'il permet uniquement de flageller les femmes en public et de les priver de leur liberté individuelle : "Si certains se réclament de la charia pour flageller les femmes en raison de ce qu'elles portent, qu'ils me montrent les sourates du Coran ou les hadith (paroles du prophète Mahomet, ndlr) qui le stipulent. Je ne les ai pas trouvés", a lancé cette veuve d'une trentaine d'années.

Déjà les menaces de mort lui font front car la liberté dérange toujours certains.

 La flagellation, l'amputation et l'exécution par pendaison ou lapidation font partie de l'arsenal pénal du soudan. Pour soutenir ses femmes il existe un document mis en ligne par Amnesty International pour ceux qui ont la possibilité d'utiliser un fax je vous invite à l'utiliser ici (une fois sur le site cliquer en bas sur document).


La religion est trop souvent manipulée et déformée
pour assoir des pouvoirs oppresseurs des peuples.
Un exemple où la loi n'est plus une justice

Samedi 18 juillet 2009 à 14:13

 
  Ségolène royale a menacé de ne pas subventionner du festival "les Francofolies" si le chanteur Orelsan auteur de sa chanson "Sale Pute". Son intervention auprès des Francofolies fut motivée par sa volonté de lutter contre la violence faite aux femmes et la sollicitation d'associations féministes: "En tant que femme et présidente de la région Poitou Charentes, je n'ai absolument pas envie de sponsoriser sur mon territoire une personne qui vante les violences faites aux femmes... J'assume, et je me réjouis qu'il ne chante pas ses paroles de haine et de meurtre aux Francolfolies"." (S.R.).

Depuis, le rappeur en question souhaiterait s'entretenir avec le nouveau ministre de la culture...


  Personnellement je soutiens l'action qu'a menée Ségolène Royale et  je trouve regrettable que des artistes comme Kali ou Ruiz, que des politiques  et autres personnalités du milieux musical soutiennent ce rappeur en hissant le drapeau du droit d'expression.

La liberté d'expression est absolument défendable mais pas à n'importe quel prix car je trouve qu'il y a des expressions bien plus honorables et légitime à défendre que cette violence et vulgarité verbale déversée dans cette chanson qui n'apporte rien de constructif et nuit au projet sociétale de vivre ensemble dans le respect de chacune et chacun et la non violence.

A l'heure où une campagne gouvernementale s'effectue contre les violences conjugales qui sévissent toujours en France, je trouve que soutenir ce genre de texte est vraiment déplacé et mal venu. Ces même s défenseurs de la liberté d'expression à tout prix ont ils agit de la même sorte losrque Le Pen s'est fait condamné pour son "détail de l'histoire" concernant l'extermination des juifs durant la seconde guerre mondiale ou défendraient ils aussi le droit d'expression de ces négationistes comme Faurisson.?

La liberté d'expression est un droit oui,
tant que celle-ci est ni nuisible ni pourvue de mauvaises intentions.

Actuellement des militants des droits de l'homme et des journalistes sont assassinés en Russie comme cette militante Natalia Estemirova  qui fut kidnappée puis assassinée cette semaine encore. En Iran des gens se révoltent pour que la démocratie soit respectés et doivent risquer la mort pour cela....
bref, les combats honorables et légitimes pour la liberté d'expression et la liberté tout court ne manquent pas, inutile de se lancer dans des parades de mauvaise figuration et d'aller perdre son temps pour défendre une expression qui, ici, n'en vaut vraiment pas la peine tellement cette censure est mérité.

Si toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire,
il est certain que toutes les expressions ne sont pas bonnes à entendre
et encore moins avec le soutien financier des contribuables!

Lundi 29 juin 2009 à 23:05

Vendredi 26 juin 2009 à 12:42

http://wattie.cowblog.fr/images/policebrutality9279f.jpg
Communiqué de presse du dimanche 21 juin 2009


Ce samedi 20 avril, une quinzaine de chars sonorisés et plusieurs milliers de Ravers ont défilé dans une ambiance festive à l'occasion d'une « Free Parade », manifestation en faveur des valeurs d'autonomie, de partage, de gratuité et de liberté (
http://www.freeparadeparis.org/). En cette veille de fête de la musique, cet événement était aussi porteur d'un message d'alerte et d'inquiétude des acteurs et des actrices de cette scène musicale. Cette mobilisation visait à dénoncer la répression que subit la Tekno Libre (musique techno non-marchande), faisant ainsi écho aux manifestations de la semaine passée, qui avaient rassemblé plus de 1000 teufeurs et teufeuses dans les rues d'Évreux et de Mulhouse. C'est en effet toute une mouvance musicale et culturelle qui est en proie à une répression drastiquement durcie depuis quelques mois, dont le « traditionnel » Teknival du 1er mai 2009 (festival autogéré rassemblant plusieurs milliers de Ravers et dont Nicolas Sarkozy s'était engagé à faciliter la tenue chaque année) a constitué le point d'orgue : plus de 30 « Sounds Systems » français ont été arbitrairement saisis par les autorités de l'État (http://www.systematek.org/gargouilles/), qui ont réquisitionné tout le matériel de sonorisation de ces collectifs musicaux, artistiques et culturels (matériel dont la valeur peut être estimée à deux ou trois millions d'euros !). Des centaines de personnes se retrouvent ainsi dépossédées (voire ruinées) pour avoir voulu offrir des fêtes autonomes et non-commerciales. Une répression sans précédent en près de 20 ans de Zones d'Autonomie Temporaire festives...


À la fin de cette Free Parade les manifestant-es ont décidé de prolonger la « teuf » au bois de Boulogne, en célébrant dès minuit une Fête de « leur » Musique, conçue comme une légitime mise en accusation de la réduction croissante du droit d'expression des artistes et musiciens amateurs lors des festivités officielles du 21 juin.


Quelques centaines de personnes se trouvaient déjà sur le site lorsqu'une cinquantaine d'agents de la B.A.C et de policiers en tenues anti-émeute, bientôt rejoints par de nombreux renforts, ont violemment chargé la foule à coups de matraques. Les gens se sont alors regroupés pour éviter les coups et protéger le matériel sonore. En dépit de cette réaction manifestement pacifique, la police a poursuivi les charges au moyen de grenades lacrymogènes et de pistolets flash-balls, parfois de façon particulièrement dangereuse (tirs tendus ou même à bout portant, en direction du buste ou du visage, etc.). Des individus à terre ont été roués de coups de pieds et aspergés de gaz ; un handicapé, membre de Médecins du Monde (MDM), fut même jeté hors de son fauteuil roulant avant d'être molesté au sol. Au passage, les forces de police ont volontairement détérioré des véhicules et du matériel appartenant aux fêtards.


Empêchant l'accès aux véhicules, la police a pendant plusieurs heures conduit une véritable « chasse aux Ravers », n'hésitant pas à lâcher des chiens à leur poursuite... Une attitude d'autant plus paradoxale que les Sound Systems avaient commencé à partir dès l'intervention policière.


Tandis que les membres de Médecins Du Monde tentaient d'effectuer des premiers soins, les policiers ont interdit l'accès aux pompiers venus secourir les blessé-es. En plus des dizaines de blessé-es à déplorer, nombre de personnes se trouvent en état de choc suite à cette longue nuit où les forces de l'ordre ont fait preuve d'une violence inconcevable face à des jeunes qui dansaient paisiblement au bord d'un lac attendant l'aube d'un 21 juin normalement placé sous les auspices de la musique...

A Propos de la Tekno Libre et des Free Party....


 Ceux qui parlent de révolution et de lutte sans comprendre ce qu'il y a de subversif dans notre culture, de positif dans le refus des contraintes, ceux-là ont dans la bouche un cadavre !

Notre but est la participation immédiate à une abondance passionnelle de la vie, à travers le changement de moments périssables délibérément aménagés. La réussite de ces moments ne peut être que leur effet passager. Nous envisageons l'activité culturelle, du point de vue de la totalité, comme construction expérimentale de la vie quotidienne. Il s'agit de produire nous-mêmes, et non des choses qui nous asservissent. Notre identité est l'autogestion, la mobilisation infinie notre force, la danse et la musique l'expression de notre indéfectible liberté.

Or, la liberté absolue offense, déconcerte. On préfère alors invoquer la maladie, la démoralisation, la déviance… pour légitimer son oppression. Qui nous juge n'est pas né à l'esprit, à cet esprit de liberté que nous voulons dire, et qui est pour nous bien au-delà de ce que vous appelez la liberté.
Gare à vos logiques, Mes-sieurs-dames, gare à vos logiques, vous ne savez pas jusqu'où notre haine de la logique peut nous mener.

Il faut lutter sans plus attendre, dans notre culture, pour l'apparition concrète de l'ordre mouvant de l'avenir. Les forces réactionnaires à l'œuvre dans notre pays ne laisseront à aucun prix, tout en affirmant le contraire, une véritable contestation culturelle se développer en dehors de celle qu'elles ont pris soin d'organiser elles-mêmes. Des lois injustes existent : nous satisferons-nous de leur obéir ou tacherons-nous de les amender, de leur obéir jusqu'à ce que nous y ayons réussi, ou les transgresserons-nous sur le champ ? On estime en général devoir attendre d'avoir persuadé la majorité de les altérer. On pense que si l'on résistait, le remède serait pire que le mal. Or c'est de la responsabilité du gouvernement lui-même que le remède soit pire que le mal. C'est lui qui rend pire.

Alors jetez votre vote, pas un simple bout de papier, mais toute votre influence. Une minorité est impuissante tant qu'elle se conforme à la majorité. Ce n'est du reste plus une minorité, mais elle devient irrésistible quand elle la bloque de tout son poids. La victoire sera pour ceux qui auront su faire le désordre sans l'aimer.

Il nous reste, dans les limites où il nous appartient d'agir avec efficacité, à témoigner en toutes circonstances de notre attachement absolu à l'existence de notre culture, non pas seulement en assurant individuellement la sauvegarde de ce principe, non pas seulement en élevant une faible protestation contre chaque violation qui en est faite, mais encore en recourant, le cas échéant, aux moyens d'agitation générale les plus propices.

"Au vent qui sème la tempête
se récolte les jours de fête"



Merci à Séverine pour cette info

Mercredi 17 juin 2009 à 14:06

Le nouveau devient l'ancien
et versa vis
impression de déjà vu
sensation de lassitude
l'excitation s'éteind
la vie dévisse

change ta vie
reprends tes yeux
ouvre ton âme droit aux cieux

l'ancien peut renaître
le déjà vu toujours plaire
l'attitude d'être soi
reconnaître son moi

prends ta vie
sauve l'âme
ouvre les yeux droit aux cieux

les flux peuvent bien faire
maîtrise leurs courants
qu'importe les déserts
reste toi reste roi

prends ta vie
garde ton âme
mets ton coeur en luminaire

Lundi 11 mai 2009 à 11:15

Le fichier ADN (FICHIER NATIONAL AUTOMATISE DES EMPREINTES GENETIQUES) fut créé sous Jospin et destiné exclusivement aux criminels et délinquants sexuels. Depuis Sarkozy au pouvoir, il est généralisé et automatisé pour tous les crimes ou délits grands comme petits; du meurtre à la simple rayure volontaire sur une voiture seule une catégorie de délits échappe au FNAEG, devinez laquelle... Les délits financiers alors qu'un manifestant, un colleur d'affiche, un faucheur anti OGM pourra l'être!!

Il est toutefois possible
de refuser d'être fiché avec un prélèvement ADN. Mais la pression pour nous en dissuader est forte. Car ce refus est passible d'un an de prison et de 15 000 euros d'amende. Pour les personnes condamnées, le refus du fichage génétique entraîne la suppression des remises de peine.


Pétition contre le FNAEG

Texte de loi

http://wattie.cowblog.fr/images/banner2.jpg

Lundi 9 mars 2009 à 13:14

  


Choisir, prendre son destin par les rennes
illusion ou maitrise, qui gouverne?

As tu choisis ton travail? As tu choisis de travailler?
As tu choisi ton candidat? Répond il à ton idéal?
As tu choisis ton toit? As tu choisis ton pays?
As tu choisis d'être un homme? As tu choisis de naître?

Naître pour mourir?
As tu le choix de choisir?

La vie est segmentée de choix limités
voir, de choix imposé
Tu es libre de t'intégrer ou de t'exclure
libre à toi de choisir
choisis ou lance le dé mais choisi!
le dé sera pipé bien sûre, les faces étant limitées

vivre libre ou mourir
qui peux vraiment choisir
la troisième voie ne se dit pas
la posture est radicale

comme toute révolution
les devises idéalisent
les militants perdent la raison
l'humanité son temps
et les rêveurs sont enfermés

Vendredi 14 novembre 2008 à 11:52

http://wattie.cowblog.fr/images/logo.jpgLa justice française impose les semences stériles des fleures, des légumes, des fruits... Ce que vous achetez à planter ne pourra pas donner de nouvelles graines à ressemer, tout est stériles pour vous rendre dépendants des vendeurs de semences, de fruits, fleures, légumes etc... Ainsi, ni le particulier comme vous et moi ni l'agriculteur, le mérécher, le botaniste... ne peut devenir autonome; il sera toujours dépendant des grainetiers (des semenciers). Et ces mêmes personnes complices du système osent prétendre qu'ils agissent pour lutter contre la faim dans le monde. Une vidéo vous expliquera mieux que moi ici.

"Malgré les directives européennes, les avis de l’ONU, du Sénat, de scientifiques, d’agronomes affirmant l’urgence de sauvegarder la biodiversité végétale alimentaire, l’état français refuse de libérer l’accès aux semences anciennes pour tout un chacun.
C’est ce qui permet aujourd’hui aux magistrats d’infliger ces lourdes peines à l’association Kokopelli..."

"L’association propose aux jardiniers, aux paysans, d’être autonomes et responsables, face au vivant. Dans notre société du tout marchandise, c’est intolérable. Le plus grand grief (sous jacent) fait aux semences anciennes ou de pays, est d’être reproductibles et qui plus est adaptables à de très nombreuses conditions de cultures, sans le soutien de l’agro chimie. Voilà la faute de KOKOPELLI : conserver le levain des savoirs populaires, agronomiques et génétiques. A l’heure où l’on veut nous faire croire que le tout hybride, OGM, chimique, énergie fossile, sont les seules possibilités d’assurer notre alimentation, propager l’autonomie semencière par l’exemple est devenu répréhensible. Ce qu’il faut retenir de ces condamnations, c’est la volonté affichée d ‘éradiquer les alternatives techniques et semencières autonomes...."


Depuis 15 ans, KOKOPELLI protège la diversité de nos jardins, de nos champs, de nos assiettes, tout en essayant de faire évoluer le cadre juridique vers une reconnaissance de la valeur agronomique et culturelle des variétés reproductibles : L’ETAT FRANÇAIS NOUS A FAIT ECHOUER.

Merci à mon frère pour cette info

Dimanche 9 novembre 2008 à 18:56

L'asphalt habille Dana
Dans les sillons de béton
ces murs d'habitations
Je cherche l'horizon

Les toits urbains font des jours des nuits
Cherche l'horizon
Etoiles invisibles sous les rayons des villes
Cherche l'horizon

Ne pas être seul, sécurité
Rejoindre la meute, agression
Cherche l'horizon

Concentration humaine, richesse des marchés
Croissance à la chaîne, saturation, asphixiés
Cherche l'horizon

Rouge Métal Béton
Course froide du pognon
Cherche l'évasion

Lundi 6 octobre 2008 à 18:59


A qui profite les crises?

 Comme George Orwell dans son roman politique "1984" où la dictature s'imposait en faisant croire au peuple qu'il était en guerre, Naomi Klein, Invitée aujourd' hui sur I Télé, dénonce dans son livre "la stratégie du choc" comment les tenants du capitalisme profitent des temps de crises (guerres, attentat, crises économique...) pour réduire toujours plus l'humain à un simple outil de production, à réduire ses libertés et augmenter ses bénéfices financiers.

Jeudi 28 août 2008 à 18:38

"La liberté, c'est l'esclavage"

Si le Christ ou tous les sages avaient été entendus,

nous n'en serions pas là


Le fichage en France tisse sa toile toujours plus large, big brother veille sur nous. J'entendais J. Attali il y a peu prédire sur la chaîne parlementaire qu'un jour viendra où notre pensée même pourra être connue et contrôlée. Déjà des expériences prometteuses sont réalisées sur des singes qui réussissent à contrôler le curseur de la souris sur l'écran par la pensée via des électrodes posées sur leur crâne; vivement demain...
 En plus du fichier Cristina (même fichier qu'Edvige avec l'ajout de nos proches et de nos relations mais classé "secret défense"), du fichier Ardoise (pour la police et la gendarmerie: orientation sexuelles, politiques, syndicales et religieuses, SDF le cas échéant) voici le fichier Edvige.

Le fichier EDVIGE recensera, de manière systématique et généralisée, toute personne d'au moins 13ans « ayant sollicité, exercé ou exerçant un mandat politique, syndical ou économique ou qui joue un rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif » seront également notés des renseignement concernant nos orientations sexuelles et notre état de santé.
Sans exception, toutes les personnes engagées dans la vie de la cité seront fichées.

Et comme je constate, en lisant des commentaires sur d'autres blogs, que certains croient toujours que le système veille pour notre bien, je rappelle juste deux chiffres tirés d'une étude de l'ONU :

# 10% des 500 milliards des dépenses publicitaires annuelles suffiraient pour régler 50% des problèmes de la faim dans le monde

# les dépenses annuelles pour l'armement dépassent, elles, les 1000 milliards!

Ces chiffres démentent tous ces politiques qui nous scandent qu'il n'y a pas d'argent pour guérir le monde de la misère sociale.

Un être qui mange à sa faim ne fait pas la guerre. Si la misère n'existait pas, les arguments pour défendre la production et l'acquisition d'armes s' effondreraient. Mais, tout comme la famine, la guerre  enrichi  les spéculateurs financiers  et ses valets. Mieux vaut pour eux nous faire vivre dans la peur de l'autre, le chacun pour soi que le partage et la paix dans le monde. Les drapeaux nationaux devraient tous disparaître et les JO se transformer en Journée Noire pour faire le deuil des morts pour rien, des morts pour le capital, des victimes de l'égoïsme humain.



Samedi 21 juin 2008 à 23:25


Découvrez Tagada Jones!

T
élébocal, cette télé associative surréaliste est diffusée depuis quelques temps sur la TNT le soir vers 23h sur la chaîne canal 21.

Une vague de fraîcheur sur les ondes.

Jeudi 12 juin 2008 à 14:53

La cible visée
Le grand public paye déjà beaucoup pour financer les artistes et le spectacle vivant. Notamment par l'intermédiaire de la redevance pour copie privée : 156 millions d'euros ont ainsi été récoltés en 2006. Et si le secteur des ventes de musique enregistrée chute en effet chaque année, les chiffres de l'Ifpi (principal syndicat mondial de producteurs) publiés en juillet 2007 ont montré qu'en 2006, tous les autres secteurs de la musique étaient en hausse : instruments, publicités radios, baladeurs, publications, et surtout concerts se portaient bien. En attendant le prochain rapport de l'Ifpi, on peut d'ores et déjà affirmer que le public répond donc présent, et n'a jamais autant écouté et payé de musique qu'en ce moment. Les téléchargeurs sont donc, aussi, le public – celui qui achète aussi des disques et va aux concerts. La musique n'est pas désaffectée, bien au contraire. Punir les téléchargeurs, c'est punir le public. La sanction est en outre aveugle : un abonnement Internet est rarement utilisé par une seule personne. Comment savoir, au sein d'un foyer, qui a effectivement téléchargé ou non ? Et dans le cadre d'une petite entreprise ? La faute d'un salarié peut-elle mettre en péril une activité économique souvent fragile ? Le mécanisme institué par la loi Hadopi fleure bon la sanction collective.


Texte de SVM

<< Page précédente | 1 | Page suivante >>

Créer un podcast