wattie

vivre ou survivre?

Vendredi 2 décembre 2016 à 9:10

quand l'autorité passe de l'absence au tonnerre
quand même absente elle menace de frapper
quand l'affectif s'en voit troublé
le silence devient ta voix
la solitude ton royaume
en quête d'un foyer, d'une unité fantasmée
combler ce vide par tous les chemins
à la merci des croyances du monde d'au delà
à la merci des idées d'ici bas
les amitiés réelles ou fictives
valsent au gré du temps
au gré des valises qui se posent et se déposent
ou des idéaux qui les font et les défont
le silence devient ta voix
observe mais ne montre pas
à la croisée, un jour, elle sera là

Lundi 7 mars 2011 à 20:28

Je suis né d'ici mais je vis d'ailleurs
mon corps est ici mais j'ai la tête, bien, ailleurs
moins je suis ici et mieux je suis à moi
hélas la vie sociale me rattrape vite et me broie
difficile d'être fin dans un monde envahi de brutes
je choisis la solitude pour mieux m'éviter des chutes

heureusement y a l'amour, unique ou multiple
il me fait de la vie un de ses disciples
une oasis où je peux renaitre même de la mort
que serait la vie sans amour?
un circuit de compétitions où règne la consommation

je suis né d'ici mais je vis ailleurs
loin de ces cases étriquées que nous imposent les bailleurs
la liberté est plus grande dans mes songes qu'en ce monde
c'est comme la beauté, plus fine à l'intérieur qu'à l'extérieur

si Jésus revenait, combien de plus le suivrait?
les questions sans réponses ne sont pas une maladie

Jeudi 2 décembre 2010 à 11:42

http://static.blogstorage.hi-pi.com/photos/6belledeesse6delamour6.musicblog.fr/images/gd/1234630637/L-AMOUR-VERS-L-AMITIE.jpg

j'aimerais te bisous sur les yeux
j'aimerais te caresser les cheveux
ta chevelure étendue sur ton dos mis à nu

te bisous sur la bouche
épandre le sourire de tes lèvres sur les miennes
descendre à la pointe de tes seins
les aiguiser de ma langue
les ventouser à pleine bouche

survoler le mont de vénus jusqu'au au bas de ton pubis
retrousser tes lèvres de ma langue comme on sillonne les plaines
ma tête compressée entre tes cuisses
humide et chaude tu es offerte au point de me recevoir, je t'aime

en toi je suis à toi et nous fusionnons de luxure et d'ivresse
au paradis sur terre la clef est la chair maitresse

http://img78.exs.cx/img78/8427/love9ed.gif

Dimanche 28 novembre 2010 à 12:49

"le pouvoir est maudit c'est pour ça que je suis anarchiste"
(Louise Michel)

Aperçu vidéo

Lundi 2 août 2010 à 20:33

Tour à tour les jours se font nuit
tour à tour les nuits se font jour

demain l'amour et puis la mort
aujourd'hui je suis seul je suis raccord
s'en suit l'ennui on est d'accord
demain l'amour et puis la haine
aujourd'hui seul je suis raccord

tour à tour les jours se font nuit
tour à tour les nuits se font jour

vivre seul n'est pas choisir
y a des deuils et du maudire
vivre seul est mal choisir
y a des absences qui font pourrir

tour à tour vient la vie
Dieu sait où elle finie
tour à tour tombent les morts
Dieu sait qui monte à bord

pour le bien pour le moins
d'actions en réactions
je suis le temps sans illusion

Lundi 2 août 2010 à 20:27

La mort de l'être aimé n'est jamais préparée
même de la pire des maladies
on pense qu'elle va guérir
jusqu'au bout on se le dit
du coup la perte est brutale
irrattrapable, la scène n'est pas rejouable
et je vais et je viens
sitôt distrait, sitôt atteint
sitôt distrait, sitôt éteint

Mercredi 21 juillet 2010 à 20:03

Elle se présente comme une petite fleur
douce et fragile au passé douloureux
tes yeux ne voient qu'elle et s'emballent ton coeur
tu love ses couleurs et c'est délicieux

les journées s'accélèrent et lui sont consacrées
tu attends l'heure désormais de la rencontre
la nuit en pointillés tu anticipe son arrivée
mais pourquoi cette angoisse face à la montre?

quelque chose te dit "et si jamais...?"
et si jamais personne ne venait?

et l'heure est passée et puis rien
la sonnerie a tranchée comme un refrain
"panne d' oreiller" a t elle dit .... chagrin

la petite fleur était liseron
envahissante comme le chiendant
hypnotisante comme le serpent
et dévorante comme le poison



Mercredi 24 mars 2010 à 11:13

Sur les ailes de mon cheval
je surf sur le chant des étoiles
que l'air est frais dans la nuit
à l'extinction du bruit, de la folie des hommes petits

anywar in the sky, je fly in the pax
que j'aime la nuit où le monde semble ouvert
je serais nu que ça n' me gênerait guère
sur les ailes de mon cheval blanc, je fly everywhere
ni frontière ni galère, un monde libre et charmant

rejoinds les étoiles, fly in the night

à minuit les âmes pures éclairent le chemin
fly in the night, and see

ni veau d' or, ni malin,  j'aimerai toujours le bélier
juste nous et les saints
entre nous le sablier

respire le bon air, inspire le refrain
anywar in the sky, fly in the pax
in memorium Deus

Mercredi 24 mars 2010 à 9:40

La solitude, personne n'en veut vraiment
on fini toujours par s'entourer
d'une femme, d'un homme, d'un chien, d'un chat
on vit souvent dans le regard de l'autre
et mieux encore si dans son coeur
là, c'est le nirvana

vivre à deux, l'un sans l'autre
cela arrive, navrant, inexplicable imprécision
je t'aime mais sans toi, étrange relation
chacun veux de l'autre, mais chacun chez soi
hypocrisie ou peur de l'erreur
soif d'amour autant que de liberté
la vie de couple liberticide? sûrement si sans amour

l'amour est éternelle, dit le passionné
l'amour se lasse, répond l'abusé
à savoir si l'amour est bien lu
car les lignes du coeur, c'est parfois confus

la solitude personne n'en vit
on en survit puis on revient
et de ce désert mentent parfois des mirages
le coup de foudre est intense et nous ébloui parfois la vue
c'est de là, bien souvent, que tout commence mais parfois, que tout fini

la solitude personne n'en veut
mais pour autant, il faut endurer l'attente
l'attente de la vérité du temps

Samedi 13 mars 2010 à 9:40

http://wattie.cowblog.fr/images/veritepuits.jpg
Solitude et torpitude
brasier d'interrogations insolubles
spif, pshiit, shoot, bang!, sexe ou rêve en liberté
comment sortir du labyrinthe?
des chemins distordus de l'enfer?

Arbeit! "le travail rend libre" disait Auschwitz
l'illusion est l'art du tribun
des beaux parleurs, publicistes et politiques pas toujours vêtus de bruns

le blanc est noir et le noir est blanc
confusion des sens et devoirs, au tourbillon du monde

la vitesse évite la paresse
à cela je réponds
courir évite de réfléchir

syndicalisme de division
où sont les combats du collectif?
les causes communes sont en toc
la société se disloque
et l'avenir commun s'estompe

le capitalisme est puéril et nous dévore sur son île
l'asile est ouvert au pays des hommes
et face à la mort, nul ne s'étonne
pour un jeux, la une, de l'argent
sans canon sur la tempe
on tire le levier
et les cris de l'électrifié
n'y change rien

dans la jungle humaine l'autre n'existe pas
sauf pour servir sa notoriété, son pouvoir illusoire
dans la jungle humaine le cannibale est roi

l'argent fait tout, le pire comme le meilleur
le problème est ailleurs
bien au fond de chacun, en plein coeur
à chacun de s'élever
seul, en plein désert d'influence
nul autre coupable que soi-même

la solitude nous rend responsable de nos actes
la solitude révèle la vérité de soi

n'ayez pas peur
libérez votre coeur


Samedi 27 février 2010 à 23:14

Il pleut sur la péniche
il pleut sur mon toit d'asile
je tente d'oublier en vain
peur de la fin je fuis mes pensées

toutes ces douleurs qui s'y nichent
toujours ce venin toujours est il habile
quel futur s'esquissera demain?
quels germes la tempête passée?


http://wattie.cowblog.fr/images/ivrePF.jpg

Mercredi 18 novembre 2009 à 6:44

http://wattie.cowblog.fr/images/imgdelete.png
Les mots ne sont que des mots. Des je t'aime je t'aime je t'aime on passe à je te hais te hais te hais. Cela est encore plus vrai quand le je t'aime veux dire aime moi.

Il faut laisser le temps de se faire aimer et y ajouter ses actes propres d'amour.

Le coup de foudre n' est pas offert à tout le monde et il est bien souvent unique dans sa vie comme l'est sa moitié, cet amour absolu. Malheureusement la mort peut nous l' arracher et alors dans la douleur il nous faudra construire une autre forme d' amour, celui qui peut naître avec le temps, celui dont je viens de parler. Et à défaut d' être aussi passionné, il n'en sera pas moins sincère.

Mais cet amour ne peut être forcé, son étincelle deviendra flamme de lui-même après la confiance installée.

Dimanche 1er novembre 2009 à 9:42

c'est ainsi la vie
même dans la douleur la plus profonde
le miel peu couler sans rougir
des nouvelles roses peuvent rougir sur le voile endeuilli
on peu aimer sur terre sans éteindre la flemme née d'hier

un amour qui défit la mort
un autre qui poursuit la vie

l'amour ne se perd pas ni ne s'oublie
l'amour ne trahie pas
et si l'amour est entier
l'amour peut se conjuguer

un amour qui défit les moeurs
un coeur qui s'écoute à vie


http://wattie.cowblog.fr/images/PIC0176.jpg

Dimanche 1er novembre 2009 à 9:29

Suck ma succube
purge mon corps
vide mon sang
redonne moi l'appesanteur
ne plus avoir mal, ne plus avoir peur
vierge du monde, vierge de la vie

vierge Marie qu'attend il ton fils?
faut il la fin de tout pour qu'il surgisse?
autant prier le diable pour qu'il finisse

univers de mes rêves
rejoindre les étoiles infinies
m'oublier dans la toile de la nuit
me fondre en l'absolu, merveille de la création
et, comble de mon espérance, retrouver mon amour âme soeur


http://wattie.cowblog.fr/images/PIC0175.jpg

Mercredi 30 septembre 2009 à 12:15

http://wattie.cowblog.fr/images/kbwalljosephineerosandpsyche.jpg

Je danse et mes yeux sont à toi
les tiens sont fermés mais ton visage est ouvert
les ondes bercent ton corps détendu même si droit
force et douceur, la magie qui opère
de ton éclat je me nourri, à toi je suis

un condensé de ton être une touche de vamp à découvert
à tes pieds à ton sein en bouclier face au monde je me tiens
je danse à l'arrêt absorbé dans ta trance
de mortelle tu es passée vamp et l'eros étincelle me campe

nouveau nuage blanchi pour l'amour de nous deux
image immortelle qui attisera ma flamme sous les draps de notre nid
et les cieux nous seront gré de notre amour leur envoyer


http://wattie.cowblog.fr/images/20090323TheVampireMunch.jpg

Vendredi 11 septembre 2009 à 9:22

http://wattie.cowblog.fr/images/x1pcjqddVOWRn6cUy891B8uJjbVT2wt08V4b0YWIrvry6kzQi34d2kAVd9CKruDqBPUY96dNC1rDjlrGN0OUPHy57KXBmHzQK8koU7L6TFzm4Rxe4Zp1czzRKOzXEx3.jpg
Se chercher se trouver
se faire confiance se donner
une extase puis un doute
nos pensées se font joute
c'est la vie qui va
comme une mer déchainée
le coeur aux abois

dieu sait mais pas moi
quelle est ma voie
je ressens puis ne sais plus
les relents de mes nuits me font perdre la vue

de toi de moi
la chance ou pas
de qui de quoi
cette rencontre là

http://wattie.cowblog.fr/images/nu36yu1r.jpg

Jeudi 27 août 2009 à 9:38

http://wattie.cowblog.fr/images/lapetitemort-copie-1.jpg

De ma joue ta chevelure je caresse
une soie brune à plat sur le plancher
je te relève et contemple tes fesses qui rougissent
rougeur discrète sur ta peau de lait illuminée
 
 j' hisse tes bas noirs par la pointe de tes pieds
caressant leur plante, j'embrasse tes chevilles creuses et lisses
j'étends le voile infime jusqu'au haut de tes cuisses
les yeux fermés tu te laisse oublier

j'appuie mes épaules par dessous tes pieds
et de ma langue soulage tes envies demi avouées

je m'enivre du parfum naturel de sous tes ailes
mon repos le plus doux entre tes seins maternels
je m'offre exilé au creux de tes mains si belles

mère de mes sens éveillés
je revis dans la nuit étoilée
qu'il est bon aujourd'hui d'être aimé

Mercredi 19 août 2009 à 21:13

http://wattie.cowblog.fr/images/prE9cieuseintimitE9.jpg
On se dit pouvoir tout dire
mais il n'en n'est rien
mieux vaut souvent s'abstenir
notre vie n'est pas la leur tu le sais bien
parle leur des choses qu'ils sont ou qu'ils ont été
mais pour le reste mieux vaut s'épargner

tes yeux sont tes yeux
tu es seul a ressentir agis selon ton coeur
parole d'autrui trop souvent porte malheur
ferme tes yeux et lis en toi
c'est de ton âme que naîtra le choix
nul autre na saura ce qui te va
vole à toi aime qui t'aimera
l'amour est rare et n'appartient qu'à soi

Lundi 17 août 2009 à 23:38



Une âme sensible
souillée par la vie
aura t elle malgré ses plaies
préservé sa lumière intérieure?
je m'interroge et prends peur
ce qui m'arrive est il vrai?
puis je m'attendre au bonheur?

l'amour et ses doutes
s'ouvrir quoi qu'il en coûte
passent les jours priant le ciel
que tout soit réel, reste fidèle

http://wattie.cowblog.fr/images/imgdelete.png
Ce qu'il nous faut faire pour permettre à la magie de s'emparer de nous c'est chasser les doutes de notre esprit. Une fois que les doutes ont disparus, tout est possible.

Carlos CASTANEDA


Samedi 15 août 2009 à 6:56

http://wattie.cowblog.fr/images/deuil.jpg


Mon coeur est serré
serré d'amour, serré de peine
d'amour au delà et d'amour naissant
étrange situation, une guérison qu'on ne voudrait pas

peur d'oublier, peur de se tromper
écouter son corps et non sa tête
et ce battement de pouls qui m'entête

fondre de larmes ou bien de joie
parfois les deux et c'est troublant

mon coeur est serré
serré d'amour, serré de peine
un amour est au delà, un autre est bien naissant
y a t il un lien? que faut il faire?

j'écoute, ressent
et bien que peur ayant, me laisse aller

me calmer me calmer me calmer

http://wattie.cowblog.fr/images/Monamour-copie-1.jpgA Rose, à Isa

<< Page précédente | 1 | 2 | Page suivante >>

Créer un podcast